Locomotive électrique E44 - Rationis-Technologies

Aller au contenu

Menu principal :

Locomotive électrique E44

LOCOMOTIVES
Ça y est ; nous sommes le 11 Avril 2016,  Le projet est entré dans sa phase exécutoire. Les premières pièces sont entré en atelier, il s'agit des flancs de boggies en 15 mm et,  des traverses de liaisons, en 20 mm. Exécutées d'après les plans de H.D. HETTLER au 1:45 . Donc il y à déjà au départ un travail de conception, avant de passer au plan de construction définitif. Le modèle d'une longueur de 1933 mm, de 402 mm de largeur et, de 642 de haut pantographes déployés, elle sera équipé de 4 moteurs électrique de 350 watts piloté par 4 variateurs de vitesse. Elle sera équipé de 2 compresseurs à air. Parallèlement le travail sera répartit entre Francis pour l'usinage des grosses pièces, entre autre les flancs de boggie de 848 mm de long, qu'il pourra usiner sur sa grosse Fraiseuse

Je me contenterais de faire les pièces plus petites en relation avec ma fraiseuse. J'ai aussi l'aide imprévue de ma femme Natalia, qui veut s'impliquer dans la réalisation de cette locomotive. Elle ma réalisé déjà les débits des fûts et boisseaux pour les tampons . . . Et veut apprendre a se servir du nouveau Tour. Elle à déjà pris sa première leçon ! La locomotive avance assez vite grâce à Francis, qui à déjà terminé les longerons des boggies ainsi que les boîtes d'essieux. J'ai attaqué les traverses de tamponnement. Les roues sont bien avancées, il ne reste qu'à les profilées sur le tour de Francis. Les isolateurs sont en cours de fabrication, autant en tournage C.N. qu'en fraisage . . . Les axes de boggies sont aussi terminés ; j'attends les roues pour effectuer le montage..
Le prototype du pantographe est terminer, il n'en reste plus que trois à faire suivant le modèle.
Je vais attaquer le châssis du wagon surbaissé pour le générateur de courant. Je ne sais encore, quel habillage je lui donnerais . . . Il n'y aura qu'à assembler les boggies, car j'en avais d'avance, ainsi que les roues. Comme quoi, il faut être prévoyant dans le travail. . .
Le premier boggie est assembler, reste le deuxième, le châssis est assembler, reste la tôle du plancher  et, après réalisation du << château >> de la locomotive. Pour le moment je n'ai pas rencontrer de difficulté particulière, si ce n'est que le plan ne comporte aucun détail, est que les côtes sont toutes à relevées sur le papier ! ! ! Voila, je commence à monter le premier boggie après peinture des différents éléments constitutif du boggie. En sus après discussion avec Francis, nous avons porté notre choix sur une charnière  plus costaud pour la suspension du moteur. Personnellement je suis partie d'une charnière 3 points Anuba pour menuiserie, que j'ai modifié en conséquence. Pour du costaud, cela en sera, rien a craindre de ce côté. Le montage des boggies n'avait d'exceptionnel que la réalisation de cette fixation/suspention des moteurs. L'assemblage du châssis n'apporte pas de commentaire particulier , si ce n'est que le passage des liaisons, électriques, pneumatique, auxiliaires, et câble d'alimentation et de commande. J'ai commencé l'équipement du plateau technique qui requiert quelque attention, quand au placement des différents éléments, au vu de la puissance en jeu. Je pense ne pas connaître de problèmes de ce côté là. Mon gros soucis est la réalisation de la caisse, ainsi que celle de la réalisation de toutes les jalousies ... La caisse à bien avancée, le plus gros travail a été la réalisation des casquettes d'extrémité de la toiture. Enfin j'y suis arriver, maintenant le travail de finition avant la préparation pour la peinture ! Le boîtier de commande doit encore être câblé avant les premiers essais statiques en atelier. Le boitier de commande est fonctionnel, reste la préparation de la toiture et de la caisse pour la mise en peinture. La locomotive est sur cale pour proceder aux essais , afin de proceder aux réglages s'il y à lieu.
 
Retourner au contenu | Retourner au menu